Cette page est tenue à jour régulièrement [dernière mise à jour : 04/11/2014]

Pêche des huîtres, point important : Au cours de la réunion du Comité départemental de la pêche de loisir qui s'est tenue hier 3 novembre, le représentant de la DIRM a pu apporter une précision importante. L'arrêté de protection des gisements naturels d'huîtres (Voir en annexe l'arrêté du 14/05/2014), tel qu'il était rédigé, n'apportait pas satisfaction. Il va être amélioré très prochainement. En particulier, il laissait croire qu'en dehors de 3 gisements ouverts, la pêche des huîtres était interdite (c'est comme cela que l'arrêté a été relayé, y compris par nous tout en évoquant une certaine incongruité...).
En fait, nous avons eu confirmation que l'interprétation qui est juste est la suivante : en dehors des gisements identifiés et interdits, la pêche des huîtres est libre. La liste de la dizaine de gisements interdits va paraître prochainement avec l'arrêté (qui sera mis en ligne ici dès sa parution comme d'habitude).

-------------------

Les estrans sont des endroits généreux où la nature est originale et variée. Pourtant, ils risquent de se dégrader, sous l'effet de la pression humaine, qui est de plus en plus forte.
Préservons cette richesse exceptionnelle en adoptant quelques comportements simples :

  • Les quatre commandements du pêcheur à pied responsable :
- Respecter la réglementation (voir ci-après)
- Respecter le milieu : laisser les pierres de l'estran dans le bon sens (algues vers la lumière), ne pas labourer les sables et vases (pêcher "au trou")
- Limiter sa pêche à ce que l'on consommera réellement, et laisser en place les autres animaux
- Pour votre sécurité, faites attention à la marée montante, aux coupures, aux entorses, au brouillard et aux coups de soleil !




  • La réglementation :

1/ Dispositions générales (source : Direction Départementale des Territoires et de la Mer 17).

Les bivalves (huîtres, palourdes, couteaux…), gastéropodes (bigorneaux, patelles…), échinodermes (oursins, étoiles de mer…) et tuniciers, regroupés juridiquement sous le terme de coquillages, ne peuvent être pêchés par les amateurs que de jour. Cette pêche est autorisée toute l’année dans la limite de 5 kg par personne et par jour, tous coquillages confondus.

Outils autorisés :
- À la main
- Râteau non grillagé avec un manche de 80 cm maximum, grapette à main, couteau pêche-palourdes avec un manche de 30 cm maximum, et pour les huîtres le piochon de 4 cm maximum de largeur de lame
- Tout autre outil traditionnel non susceptible de porter atteinte à la conservation du milieu.

Il est interdit d’enlever pierres, coquillages ou tout autre matériau servant de collecteur.
Les pierres manipulées doivent être replacées dans leur position d’origine, sur la même face.
Aucun véhicule de transport terrestre n’est autorisé sur le littoral, ni de transport maritime sur les gisements coquillers classés.
Le produit de la pêche ne peut en aucun cas être vendu.

Les zones interdites en permanence pour tous les coquillages :
- Dans les ports (attention, les limites peuvent être plus étendues que l’impression que l’on en a)
- A moins de 25 mètres des concessions de cultures marines (parcs, bouchots, écluses, concession scientifique de Chassiron, concession scientifique d'Ade)
- Dans la Réserve Naturelle de Moëze-Oléron (du phare de Boyardville au chenal du Château d’Oléron)
Les zones classées insalubres sont interdites à la pêche. Références : suivi sanitaire de l'Agence Régionale de Santé.

2 / Les tailles minimales ("mailles")
Ne sont reprises ici que les tailles des espèces couramment pêchées sur Marennes et Oléron, coquillages et crustacés.
Pour être récoltés, les animaux doivent avoir au moins atteint la taille suivante :

· Crustacés
Araignée de mer Maja squinado : 12 cm (longueur)
Bouquet Palaemon serratus : 5 cm
Autres crevettes : 3 cm
Homard Homarus gammarus : 8,7 cm (carapace-céphalothorax)
Tourteau Cancer pagurus : 13 cm (largeur)
Etrille Necora puber : 6,5 cm (largeur)

Parmi les espèces recherchées sur Oléron, il n’y a pas de maille pour les crabes verts, crabes de rochers, Crabes marbrés, bigorneaux, patelles... Rappelons cependant qu'il est inutile (et néfaste) de récolter les animaux trop jeunes !

· Mollusques (dans leur plus grande dimension)
Coque Cerastoderma edule : 3 cm
Couteaux Ensis sp., Pharus legumen, Solen sp. : 10 cm
Huître creuse Crassostrea gigas : 5 cm
Huître plate Ostrea edulis : 6 cm
Flions (« Luisettes», "tellines", "olives de mer") Donax sp. : 2,5 cm
Palourde européenne Ruditapes decussatus : 4 cm
Palourde japonaise Ruditapes philippinarum : 4 cm
Moule Mytilus edulis : 4 cm
Praire Venus verrucosa : 4,3 cm
Vanneau ; Pétoncle Chlamys sp. : 4 cm

. Echinodermes :
Oursins Paracentrotus lividus : 4 cm piquants exclus


3/ Autres aspects réglementaires :

Pêche au filet calé sur l’estran
: ICI
Uniquement pour les détenteurs d’une autorisation délivrée au vu d’une demande déposée pendant le mois d’octobre auprès du service économique des Affaires Maritimes.
Pêche sous-marine (apnée)
Elle devait faire l’objet d’une déclaration préalable (sauf pour les adhérents à une fédération agréée) auprès du service économique des Affaires Maritimes ; cette disposition n'est plus en vigueur en 2010.

Pour tout détail, consultez la DDTM - service des Affaires Maritimes (à Marennes) : 05 46 85 14 33
Les services ARS - Agence Régionale de Santé - de la Charente-Maritime (qualité sanitaire) : 05 46 68 49 00.

  • Autres informations, astuces, conseils :

Où pêcher à pied sur Marennes-Oléron ?


Comment faire dégorger ses coquillages ? ICI !

Comment pêcher l'étrille ? ICI !

Comment reconnaître les palourdes européennes et japonaises ? ICI !   Exercice : ici   Réponse :

Comment pêcher les couteaux ? ICI ! Exercice : ici

Pour consulter l'ensemble des fiches "pêche de loisir" sur le site de la DDTM 17, cliquez ici


RETOUR A L'ACCUEIL DU BLOG