Cette page est tenue à jour régulièrement [dernière mise à jour : 19/06/2015]

Réouverture de la pêche aux fouisseurs zone 82 : un arrêté préfectoral de ce 19 juin lève les interdictions de pêche des coquillages fouisseurs sur la zone 82 (carte ci-dessous). On peut donc à nouveau pêcher les coques et palourdes.
La pêche des fouisseurs reste interdite sur la côte Ouest d'Oléron (arrêté du 11 mai). 

Réouverture de la pêche aux moules : un arrêté préfectoral de ce 17 juin lève les interdictions de pêche des moules dans le pertuis d'Antioche. Cette mesure concerne essentiellement les professionnels, à qui nous espérons malgré tout une bonne saison.
Nous pouvons espérer que cet arrêté, consécutif à deux mesures favorables de suite sur la qualité du milieu, se prolonge bientôt par la levée des interdictions pour les fouisseurs... Patience !

Interdiction temporaire de la pêche des coquillages fouisseurs : La présence dans le milieu d'une toxine lipophile amnésiante, décelée le 11 mai sur toute la côte ouest d'Oléron et sur la côte sauvage ( La Tremblade, Pointe de la Coubre) a conduit la Préfecture à y interdire la pêche à pied des coquillages fouisseurs : tellines (flions), coques, couteaux et palourdes. Les coquillages non fouisseurs (huîtres) et les crustacés ne sont pas concernés, ni la côte Est d'Oléron. 

La toxine en question, qui provient de la prolifération de micro-algues (elles-mêmes favorisées par l'augmentation  rapide de la température de l'eau) est à prendre au sérieux : elle peut poser des problèmes gastro-intestinaux, et n'est pas détruite pas la cuisson.

Amis pêcheurs à pied, en ce weekend de fort coefficient, prenez compte de cette interdiction et éventuellement modifiez votre projet de pêche. L'interdiction sera levée dès que les analyses d'Ifremer seront meilleures. Nous vous en ferons part sur ce blog bien sûr. 

-------------------

Documents de synthèse : Nous avons réalisé une carte des sites où l'on peut pêcher à pied (ou pas) sur Marennes-Oléron : elle est disponible ici, accompagnée d'une fiche de rappel des principales règles.

-------------------
Les estrans sont des endroits généreux où la nature est originale et variée. Pourtant, ils risquent de se dégrader, sous l'effet de la pression humaine, qui est de plus en plus forte.
Préservons cette richesse exceptionnelle en adoptant quelques comportements simples :

  • Les quatre commandements du pêcheur à pied responsable :
- Respecter la réglementation (voir ci-après)
- Respecter le milieu : laisser les pierres de l'estran dans le bon sens (algues vers la lumière), ne pas labourer les sables et vases (pêcher "au trou")
- Limiter sa pêche à ce que l'on consommera réellement, et laisser en place les autres animaux
- Pour votre sécurité, faites attention à la marée montante, aux coupures, aux entorses, au brouillard et aux coups de soleil !




  • La réglementation :

1/ Dispositions générales (source : Direction Départementale des Territoires et de la Mer 17).

Les bivalves (huîtres, palourdes, couteaux…), gastéropodes (bigorneaux, patelles…), échinodermes (oursins, étoiles de mer…) et tuniciers, regroupés juridiquement sous le terme de coquillages, ne peuvent être pêchés par les amateurs que de jour. Cette pêche est autorisée toute l’année dans la limite de 5 kg par personne et par jour, tous coquillages confondus.

Outils autorisés :
- À la main
- Râteau non grillagé avec un manche de 80 cm maximum, grapette à main, couteau pêche-palourdes avec un manche de 30 cm maximum, et pour les huîtres le piochon de 4 cm maximum de largeur de lame
- Tout autre outil traditionnel non susceptible de porter atteinte à la conservation du milieu.

Il est interdit d’enlever pierres, coquillages ou tout autre matériau servant de collecteur.
Les pierres manipulées doivent être replacées dans leur position d’origine, sur la même face.
Aucun véhicule de transport terrestre n’est autorisé sur le littoral, ni de transport maritime sur les gisements coquillers classés.
Le produit de la pêche ne peut en aucun cas être vendu.

Les zones interdites en permanence pour tous les coquillages :
- Dans les ports (attention, les limites peuvent être plus étendues que l’impression que l’on en a)
- A moins de 25 mètres des concessions de cultures marines (parcs, bouchots, écluses, concession scientifique de Chassiron, concession scientifique d'Ade)
- Dans la Réserve Naturelle de Moëze-Oléron (du phare de Boyardville au chenal du Château d’Oléron)
Les zones classées insalubres sont interdites à la pêche. Références : suivi sanitaire de l'Agence Régionale de Santé.

2 / Les tailles minimales ("mailles")
Ne sont reprises ici que les tailles des espèces couramment pêchées sur Marennes et Oléron, coquillages et crustacés.
Pour être récoltés, les animaux doivent avoir au moins atteint la taille suivante :

· Crustacés
Araignée de mer Maja squinado : 12 cm (longueur)
Bouquet Palaemon serratus : 5 cm
Autres crevettes : 3 cm
Homard Homarus gammarus : 8,7 cm (carapace-céphalothorax)
Tourteau Cancer pagurus : 13 cm (largeur)
Etrille Necora puber : 6,5 cm (largeur)

Parmi les espèces recherchées sur Oléron, il n’y a pas de maille pour les crabes verts, crabes de rochers, Crabes marbrés, bigorneaux, patelles... Rappelons cependant qu'il est inutile (et néfaste) de récolter les animaux trop jeunes !

· Mollusques (dans leur plus grande dimension)
Coque Cerastoderma edule : 3 cm
Couteaux Ensis sp., Pharus legumen, Solen sp. : 10 cm
Huître creuse Crassostrea gigas : 5 cm
Huître plate Ostrea edulis : 6 cm
Flions (« Luisettes», "tellines", "olives de mer") Donax sp. : 2,5 cm
Palourde européenne Ruditapes decussatus : 4 cm
Palourde japonaise Ruditapes philippinarum : 4 cm
Moule Mytilus edulis : 4 cm
Praire Venus verrucosa : 4,3 cm
Vanneau ; Pétoncle Chlamys sp. : 4 cm

. Echinodermes :
Oursins Paracentrotus lividus : 4 cm piquants exclus


3/ Autres aspects réglementaires :

Pêche au filet calé sur l’estran
: ICI
Uniquement pour les détenteurs d’une autorisation délivrée au vu d’une demande déposée pendant le mois d’octobre auprès du service économique des Affaires Maritimes.
Pêche sous-marine (apnée)
Elle devait faire l’objet d’une déclaration préalable (sauf pour les adhérents à une fédération agréée) auprès du service économique des Affaires Maritimes ; cette disposition n'est plus en vigueur en 2010.

Pour tout détail, consultez la DDTM - service des Affaires Maritimes (à Marennes) : 05 46 85 14 33
Les services ARS - Agence Régionale de Santé - de la Charente-Maritime (qualité sanitaire) : 05 46 68 49 00.

  • Autres informations, astuces, conseils :

Où pêcher à pied sur Marennes-Oléron ?


Comment faire dégorger ses coquillages ? ICI !

Comment pêcher l'étrille ? ICI !

Comment reconnaître les palourdes européennes et japonaises ? ICI !   Exercice : ici   Réponse :

Comment pêcher les couteaux ? ICI ! Exercice : ici

Pour consulter l'ensemble des fiches "pêche de loisir" sur le site de la DDTM 17, cliquez ici


RETOUR A L'ACCUEIL DU BLOG