IODDE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Présentation de l'association IODDE


L’association IODDE (Ile d’Oléron Développement Durable Environnement) s’est constituée en octobre 2004, autour de personnes sensibilisées au développement durable, expérimentées pour la plupart, et désireuses de transformer les « paroles verbales » en actions concrètes, à l’échelle du territoire Marennes Oléron. Ce territoire se transforme, en particulier sous la pression touristique et foncière, comme beaucoup de régions littorales. Cela induit un développement économique mais aussi quelques problèmes structurels, parmi lesquels une grande difficulté pour les jeunes actifs de se loger, un vieillissement de la population, mais aussi une dégradation des milieux naturels, qui font pourtant toute la qualité de vie et l'attractivité de la région.

L’objectif général de l’association est d'agir en réunissant les acteurs concernés, si possible en prévention, en établissant un diagnostic partagé et en proposant des solutions de développement durable à mettre en œuvre.
Actuellement l’association compte 5 salariés et plus de 100 bénévoles.


Dès sa création, l'association a beaucoup oeuvré pour l'accompagnement de la pêche à pied,  à travers le programme « R.E.V.E. » : Reconquête Et Valorisation des Estrans, qui visait à étudier les pratiques de pêche à pied, à en caractériser la pression sur le milieu et les espèces, et à proposer des solutions pour un loisir soutenable à court et moyen termes (voir articles sur le programme "REVE", tag Pêche à pied).


Grâce à un énorme travail de terrain (plus de 3000 comptages, 40 comptages collectifs avec les adhérents, 4 500 pêcheurs interviewés et transformés en statistiques...), on connaît maintenant le nombre de pêcheurs à pied qui fréquentent les estrans du Pays Marennes Oléron (plus de 220 000 par an), leurs prélèvements (entre 300 et 400 tonnes de coquillages et crustacés  chaque année), et leurs profils très divers.
De nombreux efforts restent à faire si l'on veut retrouver une situation qui garantirait la pérennité des milieux naturels concernés. Il y a encore trop de gaspillage, un trop faible respect des tailles réglementaires, et des problèmes de dégradation physique des milieux (labourage des vases, retournement des pierres...). Sur ce dernier point, IODDE a mené une thèse avec l'Université de La Rochelle : Mathieu Le Duigou a déjà démontré, sur des roches artificielles, que le retournement provoque une perte durable de biodiversité de l'ordre de 30 % en moyenne!

Dès la première année, nous avons noté que 85 % des pêcheurs ignoraient la réglementation de la pêche à pied. C'est pourquoi IODDE a conduit une vaste campagne d'information. Sur le terrain, les pêcheurs sont sensibilisés et aidés à améliorer leur comportement. Les Offices de Tourisme distribuent nos documents pédagogiques (dépliant, réglette de pêche, affiche de sensibilisation) et donnent de bons conseils. Une forte campagne médiatique en été 2008 a permis que déjà un tiers des pêcheurs à pied connaissent ces documents. Les efforts commencent à porter leurs fruits sur le terrain, il faut continuer. En 2009, la Communauté de communes de l'Ile d'Oléron, sur la base des éléments fournis par IODDE, a installé des panneaux d'information sur les principaux sites de pêche à pied.
 
Avec l'appui d'un comité de pilotage représentatif, IODDE a obtenu la mise en concession scientifique d'une zone de 26 hectares, sous le phare de Chassiron, qui permettra aux études de progresser et à l'estran de se refaire une santé (voir article sur la concession). IODDE est également sollicitée pour sa méthodologie et son expérience de terrain, un peu partout sur les côtes françaises. Depuis 2009, un réseau d'acteurs s'est constitué, menant à la mise en place du projet LIFE + "Pêche à pied de loisir", en cours depuis 2013. Ce projet d'envergure concerne 11 grands territoires côtiers métropolitains. En parallèle, l'association apporte un appui méthodologique à d'autres territoires supplémentaires. En fin de compte, le projet local est devenu national.

Le programme "R.E.V.E." est cofinancé par le Conseil Régional Poitou-Charentes, le Conseil Général de la Charente-Maritime, la Fondation Nature & Découvertes, la Fondation pour la Nature et l'Homme, et la Communauté de communes de l'Ile d'Oléron.


Avec ce projet, IODDE fut lauréate du prix "Faune" 2008 du National Geographic Channel, du "coup de cœur" de la Fondation Nature & Découvertes en 2008, du "Coup de cœur" de la Fondation pour la nature et l'Homme en 2009. En 2011, la Fondation pour la nature et l'Homme a admis IODDE dans son réseau d'associations partenaires. L'association a également reçu en 2013 les lauriers nationaux de la Fondation de France.

Après avoir réalisé pour la Communauté de communes d'Oléron une première campagne pédagogique sur les algues d'échouage en 2004, IODDE a entrepris avec la même collectivité et le CEVA (Centre d'Etudes et de Valorisation des Algues) un recensement plus complet des échouages, en quantités et qualités, de manière à informer les usagers et d'envisager si une valorisation est possible sans nuire au fonctionnement naturel des côtes, dont ces échouages font intégralement partie.

En parallèle, l'association s'est développée sur plusieurs projets : la mise en réseau des acteurs de l'éducation à l'environnement à l'échelle du Pays Marennes-Oléron (une vingtaine de structures impliquées), un travail de recueil de regards sur les caractéristiques identitaires de notre région littorale, et la mise en place d'un observatoire local de la biodiversité. Cet ensemble "accompagnement du territoire" fait l'objet d'un soutien des communautés de communes d'Oléron et du Bassin de Marennes, de la Région Poitou-Charentes et du fonds européen LEADER animé par le Pays Marennes Oléron, pour les années 2009, 2010 et 2011.

IODDE a obtenu en mai 2011 le label CPIE MARENNES-OLERON  (Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement : www.cpie.fr), reconnaissant son objectif de travailler globalement au développement durable de son territoire.

En parcourant notre blog, vous pourrez en apprendre un peu plus sur nos activités. Pour plus de précisions, vous pouvez aussi nous contacter ou adhérer à l'association.

Publié le mercredi 1 juin 2011 par JBB