C'était une première : compter le plus possible de sites de pêche à pied, en cette grande marée du 28 avril, sur le périmètre du projet de parc Naturel Marin c'est à dire depuis l'estuaire de la Gironde jusqu'au Sud de la Vendée, îles charentaises comprises.
Cette action a été menée dans le cadre d'une étude commandée à IODDE par l'Agence des Aires Marines Protégées. Il s'agit, en 2010, d'évaluer la pression de pêche à pied sur ce périmètre très vaste. Pour ce faire, nous avons fait appel à de nombreux bénévoles de l'association, mais aussi au Groupement associatif "Estuaire" et à l'APE de La tranche-Sur-Mer, pour la Vendée, et à l'écogarde de l'Ile de Ré : un grand merci à tous les participants qui ont permis de couvrir la plupart des sites qui nous intéressaient principalement.

Résultat : 4005 pêcheurs ont été dénombrés. Ce chiffre constitue un minimum de la fréquentation réelle ; si on ajoute des estimations pour les sites non couverts, on atteint un maximum possible d'environ 5500 pêcheurs, pour cette marée de printemps (qui ressemblait d'ailleurs à une belle journée d'été !). néanmoins la carte suivante ne présente que les résultats réellement comptés. En bleu, les sites comptés ; en rouge, les sites interdits ; en gris, les sites non comptés.

Un tel comptage ne suffit bien sûr pas à déduire le nombre de pêcheurs qui fréquentent nos côtes. Ce n'est qu'une des méthodes utilisées : nous réalisons également des suivis réguliers de certains sites "témoins", des interviews de pêcheurs, des calculs... Le tout sera disponible à la fin de l'année.

Et bien sûr d'autres comptages collectifs sont organisés pour approfondir et compléter... Et pas plus tard que ce samedi 15 mai ! Merci encore à tous les participants.