Dans le cadre de sa grande série de conférences sur la biodiversité, le Conseil de développement du Pays Marennes Oléron, en partenariat avec la Communauté de communes de l'Ile d'Oléron, organise une soirée de présentation et d'échanges autour du projet de Parc Naturel Marin.

Ce Parc Marin, qui serait le troisième de France après la Mer d'Iroise et Mayotte, s'étendrait du sud de la Vendée jusqu'à l'estuaire de la Gironde, incluant donc les îles de Ré et d'Oléron, l'île Madame et l'île d'Aix, et ira en mer quelques miles au large (cette limite là est encore en discussion pour aller ou non jusqu'au plateau de Rochebonne). Seules les parties maritimes seront incluses : le Parc marin ne prendra pas en compte les marais salés ou les dunes par exemple, mais des relations étroites seront établies avec les SAGE, les zones Natura 2000 à terre, de manière à avoir une gestion logique d'ensemble.


La Mission d'étude pour la mise en place de ce Parc concerte les différents acteurs depuis bientôt deux ans pour aboutir à un projet de décret dans les prochaines semaines, qui sera ensuite soumis à enquête publique. 

François COLAS, directeur de la Mission pour l'Agence des Aires Marines Protégées, était venu à l'Assemblée Générale de IODDE en octobre 2009 pour présenter son travail. Aujourd'hui les choses ont notablement progressé au fil de centaines d'heures de réunions. Il viendra présenter aux personnes intéressées l'état d'avancement du projet, et bien sûr répondre aux nombreuses questions qui peuvent encore se poser.

La soirée est gratuite et ouverte à tous. Elle se déroulera à la Citadelle du Château d'Oléron, le lundi 13 décembre 2010 à 20 heures.


L'objectif du Conseil de développement est que chacun comprenne bien les enjeux de ce Parc Naturel Marin en construction. Cela devrait permettre d'éviter les confusions et d'enrichir le projet avec les remarques des participants.

La série de conférences se poursuivra par une soirée sur les pêcheries du Golfe de Gascogne (le jeudi 13 janvier 2011 au C.A.L. de Marennes à 20 h avec Gérard BIAIS de l'Ifremer), puis une soirée citoyenne de synthèse, fin janvier, permettant aux participants de toutes ces soirées de faire des propositions pour améliorer le sort de la biodiversité à l'échelle de Marennes Oléron.