Comment épater vos convives, et vous régaler des succulents produits locaux de saison ?
Cette petite recette, très simple à réaliser, fera merveille. Nous la publions un peu avant les fêtes pour vous laisser le temps de vous entraîner !


Il vous faudra 2 coquilles St Jacques par personne (3 pour les gourmands...), un peu de beurre, un peu de pineau, un peu de fleur de sel, un peu de poivre (voire de baies rouges), et un bon feu de cheminée (braise de bois, bien sûr, et non de charbon).

Les points 1 et 2 peuvent être réalisés légèrement à l'avance, mais le reste doit se faire au dernier moment car la recette est ultra-rapide et se déguste immédiatement.
-1 / Préparez et rincez vos coquilles. Gardez une coquille vide et nettoyée par personne, qui servira de récipient.
-2 /  Au fond de chaque coquille vide, déposez une lamelle de beurre, puis les noix de Saint-Jacques et leur corail. Les noix épaisses peuvent être divisées en deux pour une cuisson plus homogène. Un tour de moulin de poivre ou de 5 baies.
- 3/ Aménagez dans votre cheminée un espace de braise suffisamment large pour y placer les coquilles, bien à plat.
- 4/ Amenez vos coquilles garnies près du feu, et ajoutez-y une bonne lichette de pineau (environ deux cuillères à soupe...). 
- 5 / A l'aide d'une pince, et d'un gant de four, déposez les coquilles directement sur la braise bien rouge. Attention à ne rien renverser ni se brûler, c'est le seul point délicat de la recette !



- 6 / Après quelques petites minutes d'ébullition, les bordures des coquilles commencent à caraméliser légèrement. Il est temps de les récupérer avec la pince, toujours sans les renverser (pardon d'insister mais...). Petit truc : au fur et à mesure, approcher les assiettes de service à quelques centimètres, pour limiter la distance à faire. Servir directement en ajoutant une petite pincée de fleur de sel.
Vous apprécierez certainement le silence dans la salle...

Pour bien se régaler, la cuisson doit être juste à point : pas trop cru, mais surtout pas trop sec. Sur une bonne braise la cuisson prend à peine une minute. Il doit rester une sauce dans les coques (mélange de pineau chaud, de beurre et de poivre... Avec le pain ce n'est pas négligeable !!!). Il se peut que les coquilles ne cuisent pas toutes à la même vitesse exacte, servez au fur et à mesure, c'est une histoire de quelques secondes.


En entrée, en "mise en bouche" accompagnées d'un bon petit vin blanc du pays, ou en apéritif avec un verre de pineau frais... Le bonheur est là, auprès de l'âtre crépitant...
Bon appétit !!!
Merci à Stéphane Brault pour la transmission.