De nombreux usagers de nos (magnifiques) plages ont remarqué la présence de petits êtres étranges, en formes de petites billes ovoïdes d'environ 1 à 2 cm de longueur, translucides. Eh bien ce sont des animaux de la famille des cténophores ("porteurs de peignes"). On les appelle familièrement les "groseilles de mer". A priori il s'agirait de l'espèce Pleurobrachia pileus. Il y a environ 150 espèces de cténophores dans l'océan. Ce ne sont pas des méduses, ni des œufs de méduses, même si on peut y penser en voyant ces organismes transparents et gélatineux... Ils ne possèdent pas de cellules urticantes : pas de problème pour la baignade.

Des problèmes il y en a eu pourtant avec ce genre d'animaux : on assiste parfois, en fonction des courants, à de véritables pullulations. En 2006, elles ont failli provoquer l'arrêt du réacteur nucléaire de Gravelines (Nord) pour avoir colmaté les grilles du système de refroidissement. Mais rien de ce genre en pays Marennes-Oléron...

La Groseille de mer vit à peu près sur l'ensemble des côtes européennes mais aussi au Canada. Ce qui est dommage, c'est qu'on ne peut apprécier leur vraie beauté lorsqu'on les trouve échouées. En effet, vivantes, elles possèdent pour se diriger des rangées de cils (les fameux peignes) si régulières qu'elles émettent une irisation extraordinaire. Elles ont également deux longs tentacules sur les côtés, couverts de cellules collantes qui servent à capturer leurs proies, du zooplancton ou des larves d'animaux marins. Amateurs de nature inhabituelle, nous vous encourageons à taper "Ctenophora" dans vos moteurs de recherches d'images et de vidéos : certaines espèces sont magnifiques et présentées avec des photographies légèrement de meilleure qualité que celles que vous venez de voir ici...

Ici par exemple une vidéo montrant une espèce proche qui se nourrit (Victoria High School)