Cette année, nous avons été très sollicités par la presse. Nous l'avons peut-être un peu cherché, bien sûr, et cela faisait partie de nos objectifs. En effet, être sur le terrain tous les jours n'est pas suffisant pour porter nos messages à la grande population des pêcheurs à pied. Ils sont 1 800 000 en France, selon l'enquête de BVA / Ifremer que le Ministère de la pêche a publiée cette année. On estime qu'ils sont environ 70 000 à venir sur le Pays Marennes Oléron.

Après une première "salve" d'articles en mars, pour les grandes marées, et notamment notre interview sur France Inter, puis une seconde autour de la remise des prix du National Geographic (la photo ci-dessus a été prise au Ministère pendant notre présentation), c'est au début de l'été que les choses se sont vraiment accélérées : France 3 est venue filmer la concession scientifique, puis France 2 et TF1 ont fait un reportage, pour leurs 13 heures respectifs, sur notre travail de sensibilisation des pêcheurs à pied. Ces deux sujets sont passés le lundi et le mardi, de sorte que l'on peut estimer avoir touché une bonne partie des gens qui regardent la télévision à midi, juste avant leur départ vers la côte ! 


Une dépêche de l'AFP a également été diffusée à tous les médias début juillet, reprise dans plusieurs journaux et sites Internet. L'émission Thalassa est aussi venue tourner sur la thèse de Mathieu et en a profité pour filmer les écluses. Entretemps, la société de production vidéo "Zabriskie prod" a réalisé un sujet de quelques minutes qui sera distribué en DVD à 300 000 clients des magasins Nature & Découvertes. Plus récemment, Alain Lartigue et Micki Shoelzke ont produit deux petits sujets à découvrir bientôt sur le blog.

Les reportages télévisés sont bien sûr spectaculaires car ils s'adressent à un public très large. Mais en complément indispensable, nous avons pu bénéficier d'un suivi très intéressant de la part de la radio, en particulier à France Bleu La Rochelle, de la presse quotidienne régionale (un grand merci à Sud Ouest !) et de la presse locale, du "Littoral" à "La Lanterne", de "Vent portant" au "Journal des Propriétaires" ...

Vous trouverez en annexe ci-dessous une liste aussi complète que possible de notre revue de presse, y compris les articles parus aujourd'hui même d'ailleurs...

L'intérêt principal de cette phase très médiatique est d'avoir appris à beaucoup de gens que les estrans sont fragiles et que la pêche à pied est réglementée. Rappel : la première année de notre enquête, 85 % des gens ignoraient la réglementation ! Ce chiffre a dû baisser sérieusement, nous l'espérons, et allons le mesurer précisément l'été prochain. Déjà le pourcentage de personnes qui connaissent les outils publiés par IODDE (dépliant, réglette) a vite évolué : de 0 % en 2007 (c'est normal !), nous étions à 12 % en juin, et 35 % des pêcheurs à pied en août.