En ce premier jour de février, il n'est pas commun d'entendre des rainettes méridionales chanter... C'est le signe que la température dépasse les 10°C, seuil qui influence la vie de beaucoup d'espèces de notre région. Il n'est pas forcément simple pour elles d'hésiter entre un mode de vie ralenti "hiver" ou actif "printemps"... Mais dans l'impossibilité de les interviewer, on ne peut qu’apprécier leur présence, par le son et même pourquoi pas sur la porte du bureau du CPIE !