Nous ne parlerons pas de "nouveaux locaux" car jusqu'à maintenant, IODDE a fonctionné sans ! Le contraste est d'autant plus appréciable : le domaine sur lequel l'association s'installe est fort attrayant.

Quatre hectares de dunes, en partie boisée, ont été rachetées par le Conservatoire du Littoral (et sur un financement en grande partie du Département). C'était l'ancienne colonie de vacances du Conseil Général de Seine Saint-Denis, qui n'était plus utilisée depuis des années. La gestion est maintenant assurée par la Communauté de communes de l'Ile d'Oléron.

Sur cette dune, il reste un bâtiment central (où IODDE a installé ses bureaux), deux annexes importantes, des blocs sanitaires, plateformes de campement, aires de jeux, et même des lampadaires et une petite route goudronnée... La grande majorité de ces choses va disparaître et c'est la nature qui reprendra ses droits sur le maximum de surface. Entre le port du Douhet et le front de mer de La Brée, cela constitue une véritable fenêtre naturelle. Si l'on regarde le site sous un autre angle, on voit que la dune se prolonge par la plage, l'estran (rocheux) puis la mer des pertuis (le panorama est superbe, de l'ile de Ré au Fort Boyard) ; de l'autre côté, c'est le marais du Douhet et ses espaces également protégés.

Un potentiel qu'il appartiendra à IODDE et à ses partenaires de mettre en valeur. L'année qui vient sera consacrée à la renaturation du site et à un plan de gestion. Ensuite, bien sûr, les visites seront possibles, encadrées par des spécialistes, à la recherche des richesses naturelles de la dune, parmi lesquelles figure au premier plan l'œillet des dunes, une plante protégée au niveau national.

Nous remercions l'ensemble des partenaires qui sont venus inaugurer les lieux et qui nous ont fait confiance pour faire honneur à ce site magnifique. Et bien sûr, surtout même, d'avoir montré là que parfois on mise sur la destruction de bâtiments, même dans un des territoires les plus touristiques de France.