Leur première rencontre a eu lieu cet été : Jacques Pigeot, enseignant, chercheur et grand spécialiste de la biologie du littoral, fut invité à visiter la collection de coquillages de Joé Martineau, qui depuis des années inventorie avec son épouse Françoise les coquillages trouvés sur l'Ile d'Oléron. Entre ces deux jeunes retraités, une approche différente au départ, mais rigoureuse dans tous les cas, et des objectifs communs : montrer et faire respecter la grande diversité de nos milieux naturels.

Et c'est à l'occasion de la semaine du goût, organisée par le Musée de l'Ile d'Oléron, que ce duo a pris toute sa dimension. Les scolaires qui ont défilé au musée toute la semaine n'en sont pas revenus : non seulement la compétence était très impressionnante, mais nos deux spécialistes ont vite mis au point un véritable "show" que toute la côte atlantique nous envie ! Du plus minuscule gastéropode à la plus gigantesque coquille, tout était sujet à émerveillement et à questions. Même les quelques noms latins qui ont pu échapper ont paru soudain très poétiques...

En apothéose, les samedi et dimanche, le duo était reformé pour des séances destinées au "grand public", toujours dans le cadre de la semaine du goût. Là aussi, on a vu même les plus connaisseurs rester accrochés pendant des heures aux présentations des deux administrateurs de l'association IODDE. Sérieux mais pas tristes, passionnants en tous cas... On en redemande !

Merci à Corinne Pelletier pour l'organisation et les photos.