La toxine amnésiante qui avait provoqué l'interdiction de pêche en mars sur tout le département est de retour... Cette fois, la mesure préfectorale d'interdiction concerne uniquement le nord de la Charente-Maritime : la partie septentrionale de l'Ile de Ré, et de l'Houmeau à Charron. Cela concerne aussi toute la partie vendéenne du Pertuis Breton : jusqu'à la pointe du Groin du Cou à La Tranche-Sur-Mer. Rappelons aussi que cela est valable à la fois pour les coquillages et les crustacés.

La pêche à pied reste donc autorisée sur Oléron.
D'après nos dernières informations, cette toxine (liée à des développements de micro-algues) est déjà en diminution, mais il faudra une série d'au moins deux analyses favorables (Ifremer) successives pour lever l'interdiction, probablement la semaine prochaine.