IODDE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Concession

Fil des billets

samedi 31 octobre 2015

Une grande marée studieuse

La maline d'octobre a été entièrement consacrée à l'étude de de l'estran rocheux par les bénévoles et salariés du CPIE. Objectif : mesurer de manière scientifique l'état des champs de blocs, pour savoir en fait si le travail de sensibilisation des pêcheurs de crabes porte ou non ses fruits en termes d'amélioration écologique. 

Ainsi, ce sont 45 blocs qui ont été méthodiquement examinés, sur 15 périmètres définis de 25 m² répartis sur 3 secteurs de l'Ile d'Oléron, dont la concession scientifique de Chassiron qui servira de modèle. Sur chaque pierre, nous avons déterminé et noté les espèces, le taux de recouvrement des éponges ou hydraires, le nombre de gibbules de 3 espèces, dénombré les vers calcaires, les balanes... 

L'occasion de passer de bonnes journées en plein air, mais aussi de faire des découvertes comme ce magnifique nudibranche, le Doris de Khrone (Felimida khroni).

Plus d'images sur notre page Facebook : ICI

mercredi 23 avril 2014

Conférence à l'Eldorado vendredi 25 avril

L'association des amis du musée d'Oléron organise une soirée - conférence au cinéma l'Eldorado, à Saint-Pierre d'Oléron, ce vendredi à 20h30.

Deux interventions se succèderont : Jacques Pigeot, Président du CPIE, présentera les estrans et leur extraordinaire richesse biologique. Puis Jean-Baptiste Bonnin, coordinateur du CPIE, interviendra sur la pêche à pied et toute l'action menée depuis 10 ans pour accompagner ce loisir.

C'est gratuit (et très intéressant) : venez nombreux !

jeudi 13 décembre 2012

Idée-cadeau : la biodiversité de Chassiron

La Société de sciences naturelles de Charente-Maritime vient d'éditer un livre dédié à la biodiversité des estrans de Chassiron.

Très accessible, car constitué presque exclusivement de magnifiques photos sur une centaine de pages, l'ouvrage permet de se plonger dans un univers original et foisonnant. L'auteur des photographies, Thierry Guyot, est ingénieur de recherches à l'Université de La Rochelle. Il a participé assidûment aux différentes marées de terrain, liées notamment aux thèses de Mathieu Le Duigou et de Richard Coz.

L'ouvrage contient tout de même quelques textes, concis et éclairants, principalement de Jacques Pigeot, Président de IODDE / CPIE Marennes-Oléron, à l'origine du projet de concession scientifique de Chassiron, et de Pierre Miramand, Président de la Société de sciences naturelles de Charente-Maritime. Les espèces sont identifiées par des spécialistes, aucun risque d'approximation !

Pour vous procurer ce livre, qui coûte 20 €, plusieurs solutions se présentent : il est en vente au Musée de l'Ile d'Oléron, place Gambetta à Saint-Pierre. Il est aussi en vente à la librairie du Château d'Oléron. Si vous habitez plus loin ou que vous préférez l'Internet : adressez-vous à la Société de Sciences naturelles : http://www.societesciences17.org / museum.biblio@ville-larochelle.fr.

Attention : si vous n'êtes pas encore amoureux de la biodiversité des estrans, vous allez le devenir !

En annexe ci-dessous : une petite fiche de présentation du livre et de la Société de sciences naturelles

jeudi 22 mars 2012

27 mars : AG ; 28 mars : TV !

Nous vous proposons deux petites soirées en notre compagnie !

L'Assemblée Générale de notre association va se tenir le mardi 27 mars à 18h30 à la Citadelle du Château d'Oléron. C'est l'occasion de faire un point d'étape avec les adhérents et les partenaires. Toute personne intéressée par nos actions et la vie de l'association est la bienvenue.

Le 28 mars, sur France 3, vous regarderez peut-être l'émission "Des racines & des ailes", dont un reportage nous sera consacré. Une équipe de tournage est venue dernièrement filmer nos actions sur l'estran, en particulier une marée de sensibilisation des pêcheurs à pied avec les bénévoles et une découverte de la concession scientifique de Chassiron.

jeudi 21 octobre 2010

Conférence à Ménigoute

Le festival international du film animalier de Ménigoute (79) permet chaque année un grand nombre d'échanges et de conférences sur le thème de la protection de la nature. Pour sa 26ème édition, le programme est à nouveau très consistant.

La Région Poitou-Charentes organise une grande conférence, le vendredi 29 octobre à 10 heures, sur le thème des espaces protégés au service de la biodiversité. IODDE a l'honneur de faire partie des intervenants, aux côtés de la Présidente de Région, de Robert Barbault (Muséum d'histoire Naturelle), de Michel Métais (Directeur de la Ligue pour la Protection des Oiseaux), et de Raphaël Grimaldi (Conservatoire Régional des Espaces Naturels). 

Vous l'aurez compris, ce n'est pas pour la quantité de surfaces que IODDE gère que nous avons été sollicités, si l'on compare aux milliers d'hectares que la LPO ou le CREN gèrent depuis des décennies... Mais pour évoquer l'expérience de la concession scientifique de Chassiron, qui reste une démarche originale.

L'occasion de sensibiliser un public de choix à la merveille de nature que représentent les estrans (en plus d'être des coins de pêche et de promenade du bord de mer).
Vous pouvez découvrir le programme de cette conférence sur l'annexe (cliqueter ci-dessous), et le programme du festival : ici.

samedi 2 octobre 2010

Tournage du CNED sur la concession

Décidément la concession scientifique de Chassiron a les honneurs actuellement : après un tournage de France 3 (édition Atlantique du 29 septembre) en compagnie du Conseil régional, c'était le lendemain le CNED (Centre National de l'Enseignement à Distance) qui venait réaliser un film sur place.


Ce film, une fois monté, servira de support à des cours de niveau lycée sur les thèmes de la biodiversité et des actions de l'Homme. Il est vrai que l'exemple de cette zone d'estran protégée est intéressante dans sa démarche, ses partenariats, et bien sûr pour la diversité des espèces qu'elle abrite (plus de 360 rien que pour les animaux visibles à l'œil nu).


Guidés par Françoise Boissou, enseignante au CNED, les élèves pourront donc découvrir comment on en est arrivés à protéger ce bijou de nature et des dizaines d'espèces aussi variées que le crabe de rochers, le némerte ("le ver le plus long du monde" !), les anémones, botrylles, oursins, éponges, algues, coquillages ou encore ce petit crustacé aux pinces plates que l'on trouve communément sous les pierres... Et qui, apprenons quelque chose en passant, n'est pas un crabe mais se rapproche de la famille du bernard-l'ermite (photo ci-dessous).

dimanche 19 septembre 2010

La reconquête plébiscitée

Le vendredi 10 septembre, un soir de grande marée d'équinoxe, nous avions convié les pêcheurs à pied et toute personne intéressée à une réunion publique sur le thème "quel avenir pour la concession scientifique de Chassiron ?" (voir billet précédent).
Une centaine de personnes s'est regroupée dans la salle de l'YCO de Saint-Denis pour entendre les présentations de Mathieu LE DUIGOU et de Richard COZ, tous deux travaillant avec l'Université de La Rochelle sur des thèses respectivement liées à la biologie de l'estran rocheux et à celle des étrilles, face à la pression de pêche. Puis s'en suivit une série de questions de compléments et d'éclaircissements. Enfin les débats ont eu lieu dans une atmosphère constructive et sincère.
Ce qu'il en ressort ? Le vote informel et spontané de fin de réunion est clair :  100 mains levées pour la poursuite de la protection de la concession de Chassiron ! Mieux encore : 97 (3 voix contre, tout de même) mains se sont également levées pour expérimenter d'autres zones préservées.


Compte-tenu de la façon dont la publicité avait été faite pour cette réunion, on ne peut pas dire que les participants avaient été choisis pour leur approbation supposée. La volonté était au contraire d'enrichir notre vision sur cette expérience.
Ce fut une réelle satisfaction d'avoir pu se rendre compte combien les pêcheurs à pied avaient bien compris et plébiscité cette aventure qui permet à Oléron de bénéficier maintenant d'une zone d'estran rocheux protégée. Cet espace a une valeur que les participants à la réunion ont jugée importante.

Maintenant que l'opinion est connue, il reste à mobiliser une réunion de gestionnaires et d'autorités pour prendre une décision et la traduire en actes administratifs. Cela se fera en octobre ou novembre. L'information du public suivra.

Si vous êtes intéressés par ce sujet, vous pouvez toujours nous contacter et échanger avec nous.
Merci à l'YCO pour la salle, à Chassiron FM pour la sono, et à tous les participants !

lundi 23 août 2010

Quel avenir pour la concession de Chassiron ?

Nous avons déjà largement évoqué cette expérience pionnière : la mise en place d'une concession scientifique sur l'estran rocheux. Cette zone de 26 hectares est en place depuis février 2008 près du phare de Chassiron, à la pointe de l'Ile d'Oléron.

De l'avis général (les universitaires qui étudient la zone, les associations, les pêcheurs locaux, les collectivités et services d'Etat), l'expérience est très positive. Elle a permis à la nature de reconquérir l'estran, qui est devenu magnifique. Des dizaines de nouvelles espèces ont été découvertes à l'occasion de la thèse de Mathieu Le Duigou et des inventaires réalisés par les universitaires. Une véritable nurserie d'étrilles y est installée (70 % de femelles dans la concession contre 30 % seulement aux alentours). C'est aussi une réussite du point de vue pédagogique car on a su montrer, sans trop embêter les pêcheurs, qu'il était important de préserver un peu de cet estran rocheux, encore trop méconnu et pourtant si riche en biodiversité.

L'arrêté préfectoral qui réglemente la zone avait été conclu pour 3 ans, et prendra donc fin en février 2011. Il conviendra prochainement de faire des propositions. A ce jour tout est envisageable : prolonger la fermeture quelque temps ? Rouvrir totalement ? Rouvrir sous conditions (pas d'outils, pas de retournements de roches...) ? Trouver d'autres zones à régénérer dans les environs (principe des "jachères" tournantes) ? Rien n'est tranché. Afin de faire participer les usagers aux débats, une soirée publique est organisée :

=> Le vendredi 10 septembre à 19 heures (Port de Saint-Denis d'Oléron, Salle de l'YCO, à l'étage).

Pendant cette réunion chacun pourra se rendre compte des résultats de l'expérience, poser des questions aux chercheurs et aux autorités, et bien sûr donner son avis sur l'avenir de la concession.
Organisée (bien volontairement !) pendant la grande marée d'équinoxe, mais à marée haute, gageons que les pêcheurs à pied intéressés seront prêts pour échanger sur ce sujet.

Vous pouvez téléporter l'affichette dans l'annexe ci-dessous

vendredi 26 février 2010

Les prochaines animations

IODDE vous propose quelques rendez-vous ici et là... Venez nombreux !

=> Mercredi 3 mars : Ciné-Débat : OCEANS de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
A 20 h 30 au cinéma l'Estran, à Marennes

Filer à 10 noeuds au coeur d’un banc de thons en chasse, accompagner les dauphins dans leurs folles cavalcades, nager avec le grand requin blanc épaule contre nageoire...
Le film Océans c’est être poisson parmi les poissons. Après Le Peuple migrateur, Jacques Perrin nous entraîne, avec des moyens de tournage inédits, des banquises polaires aux tropiques, au coeur des océans et de ses tempêtes.

La soirée, organisée par le Local avec le Lycée de la mer de Bourcefranc et IODDE, se prolongera après le film par une discussion autour du thème : "Quel avenir pour nos océans et nos côtes ?".

 

=> Vendredi 2 avril : sortie et conférence sur la Concession scientifique, Saint-Denis d'Oléron
Dans le cadre de la semaine nationale du développement durable

Nous venons de passer le second anniversaire de la mise en concession d'une zone de 26 hectares de l'estran rocheux de Chassiron (plan ci-dessus). Nous proposons à toutes les personnes intéressées de participer à une visite de cette petite zone protégée, encadrée par nos soins, pour constater le bon état du milieu naturel. Puis nous nous retrouverons à la salle de la pointe pour une conférence sur cette expérience, et discuter avec tous des meilleurs choix à envisager après les 3 années de concession, c'est à dire dans moins d'un an. En effet, avant de décider quoi que ce soit (prolonger la protection, ouvrir, ouvrir sous certaines conditions... ?), nous souhaitons recueillir les avis de tous.

En coopération avec le Conseil de développement du Pays Marennes Oléron, l'Université de La Rochelle, le Phare de Chassiron, et la Commune de Saint-Denis d'Oléron.

 

=> Mardi 20 avril : conférence sur l'impact du retournement des roches par les pêcheurs d'étrilles
A l'Aquarium de La Rochelle, 19 h - Organisation ECOLE de la mer, en partenariat avec l'Université de La Rochelle.

La thèse de Mathieu Le DUIGOU a été consacrée depuis 2006 à examiner les conséquences sur le milieu naturel du comportement encore trop répandu de certains pêcheurs de crabes, qui retournent les pierres de l'estran. En moyenne, c'est 30 % de la biodiversité qui est éliminée par ce simple geste, parfois jusqu'à 70 %. Il suffit de multiplier cet impact par le nombre de pierres retournées (plusieurs millions par an, rien que sur Oléron) pour imaginer les dégâts provoqués (et qui pourraient être évités).
Nous reviendrons sur cette étude qui se prolonge par la définition d'indicateurs biologiques de la santé de l'estran rocheux, et bien sûr par un travail pédagogique envers les pêcheurs.

 

samedi 1 novembre 2008

Tritonia manicata est arrivé

Ce petit gastéropode, répondant au doux sobriquet de Tritonia manicata, vient d'être identifié par Mathieu LE DUIGOU dans le cadre de son travail d'inventaire de la biodiversité des estrans rocheux oléronais, et présenté en primeur aux yeux ébahis des participants de l'Assemblée générale. En effet, il s'agit d'une découverte pour la zone des pertuis charentais où il n'avait jamais été trouvé jusqu'à maintenant. Ce sera notre symbole du jour, car il n'est pas seul à rejoindre les inventaires du secteur : une cinquantaine d'autres espèces nouvelles viennent ainsi grossir les rangs depuis le début du travail de Mathieu, qui a déjà identifié 243 espèces différentes sur les blocs rocheux de la concession scientifique.
Il faut imaginer les heures de terrain, de loupe et de microscope, de travail avec les clés de détermination, de vérifications, effectuées par Mathieu et ses collaborateurs de l'Université (Jacques Pigeot en particulier) pour en arriver à ces découvertes.


Le patrimoine naturel oléronais s'enrichit donc, peu à peu, scientifiquement parlant. Un article plus complet sera publié sur ce blog prochainement pour faire le point. Nos rochers, de nature calcaire (rares à l'échelle du littoral atlantique français) et donc très forés, sont potentiellement riches en biodiversité. Encore fallait-il le prouver ; c'est en cours, et ce sont autant de raisons pour préserver notre estran, exceptionnel.

- page 1 de 2