IODDE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Etudes

Fil des billets

lundi 4 novembre 2013

C'est la saison des capsules de raies

Depuis quelques semaines, les capsules d’œufs de raies affluent sur nos plages. Nous vous encourageons, plus que jamais, à participer au programme "CapOeRa" !

Une page spéciale vient d'être crée sur ce site. Vous y trouverez de nombreuses informations, dont les compteurs (nombres de capsules récoltées) que nous mettrons à jour souvent : http://www.iodde.org/pages/Capsules-de-raies

Merci à tous les participants : déjà 383 récoltes complètes nous sont parvenues !

Ci-dessous : cette semaine, parmi ce petit échouage d'algues, il y avait 38 capsules... et plus de 700 sur la plage au total : une belle récolte !

dimanche 25 août 2013

Bravo aux pêcheurs engagés !

Deux grandes marées, exceptionnellement fortes cet été, nous ont permis de sensibiliser de nombreux pêcheurs à pied sur les estrans d'Oléron. Merci à tous les bénévoles qui ont mis la main à la pâte ! Les résultats sont très encourageants. La marée d'août a confirmé les observations de juillet : les pêcheurs de crabes renversent beaucoup moins de roches qu'auparavant. Sur les 200 personnes observées en ce 23 juillet à Saint-Denis, seules 6 avaient encore ce maudit comportement, par moments. Nous sommes bien sûr allés les voir en priorité. Après notre passage, nous avons pu contrôler (grâce à des bénévoles cachés sur le terrain !) qu'ils cessaient de mettre les pierres à l'envers. Et même, certains s'empressaient après notre départ de remettre bien en ordre les rochers qu'ils avaient déplacés avant !

6 personnes sur 200, cela fait du 3 %. C'est très peu, surtout si l'on compare aux chiffres d'il y a 5 ans, de l'ordre de 40 %. Le travail de sensibilisation, menés par différents acteurs locaux, et les pêcheurs eux-mêmes, porte ses fruits ! Et l'estran s'en porte mieux, cela se voit. Et qui dit meilleur estran, dit aussi meilleures pêches : tout le monde est gagnant.

Cet été, sous la houlette de Romain Patrux, doctorant en psychologie auprès de l'Union nationale des CPIE, nous avons expérimenté une technique de sensibilisation plus engageante que d’habitude. Nous avons demandé aux pêcheurs volontaires de se faire photographier avec un écriteau. Trois messages, à l'adresse des autres pêcheurs, étaient disponibles : "Je laisse les rochers dans le bon sens", "Je laisse les crabes qui portent des œufs", ou "Je limite ma récolte à ce qui sera mangé". Trois messages, trois comportements de bonnes pratiques que les pêcheurs ont à cœur d'appliquer sur le terrain. Nous analyserons bientôt les effets qu'aura eu cette innovation sur les pêcheurs. Premier résultat : une superbe collection de photos de pêcheurs engagés, qui ont tous fière allure. Merci à eux de s'être prêtés au jeu.

Vous pouvez les admirer de plus près en ouvrant le document joint, dans l'annexe ci-dessous.

jeudi 2 mai 2013

Les sciences participatives au CPIE

Comprendre les adaptations des plantes aux changements globaux, mieux connaitre la pollinisation, la répartition des raies, quelles espèces modèlent nos sols… Aujourd’hui, les sciences participatives permettent à tout un chacun de s’investir dans la résolution de ces questions. Ce type de science est en plein essor et nombreux sont ses succès dans tous les domaines : les sciences de l’environnement bien sûr, mais aussi l’astronomie, ou plus étonnant la biochimie.

Les bénévoles du CPIE sont déjà très engagés dans le programme CapOeRa de l’APECS (8 400 capsules de raies « chassées » en 2012 et plus de 6 000 pour ce début d’année), mais aussi dans nos propres études. Parce que, oui, lorsque nous vous invitions à compter les pêcheurs, suivre les échouages d’algues ou déterminer les habitats des estrans oléronais nous faisions, à notre échelle, des sciences participatives !

Pour ce printemps, nous avons choisi de relayer trois suivis « grand public » auxquels nous vous invitons à participer sans réserve :

-       CapOeRa de l’Association pour l’Etude et la Conservation des Sélaciens, bien sûr, qui s’intéresse aux capsules d’œufs de raies qui permettent de mieux connaitre la répartition, les abondances relatives et peut être les lieux de ponte des raies de nos côtes. Que vous ramassiez quelques capsules en marge d’une balade, que vous vouliez les identifier ou que vous vouliez organiser un suivi régulier d’une plage, nous pourrons répondre à vos questions

-       SPIPPOLL (Suivi Photographique des Insectes POLLinisateurs) de l’OPIE : armé d’un appareil photographique vous pourrez prendre en photo pendant une période donnée les insectes qui viennent butiner la plante que vous aurez choisie. Au bout de quelques séances, vous aurez une meilleure idée de cette petite faune, et les naturalistes également.

-       L’observatoire des jardins, de Noé Conservation, qui cherche à dresser un inventaire des papillons et/ou des escargots que vous pourrez croiser chez vous ou dans les jardins publics.


Bien sûr, nous sommes toujours présents pour vous aider si vous avez des doutes dans vos déterminations, pour vous fournir les fiches nécessaires, des conseils, vous aider à transmettre vos données ou si vous voulez aller plus loin, tester d’autres programmes… Alors n’hésitez pas à nous contacter ou à passer nous voir au local pour en discuter.

Il y en a pour tous les goûts, toutes les disponibilités, toutes les envies, alors foncez, participez !

mercredi 3 avril 2013

Les rapports 2012 sont en ligne

Le rapport d'activités 2012 (30 pages) et le compte-rendu de l'Assemblée générale (6 pages) viennent d'être ajoutés à notre rubrique "publications à télécharger" (colonne sur votre gauche). Si vous vous intéressez à notre vie associative, à nos actions, nous vous invitons à les consulter. Ils sont également disponibles dans l'annexe ci-dessous.

mardi 15 janvier 2013

Bulletin d'actualités numéro 14

En cliquetant sur l'annexe ci-dessous, vous pourrez découvrir notre nouvelle feuille d'actualités. Petit à petit, nous essayons de la publier de façon trimestrielle, ou à peu près... Bonne lecture !

mercredi 9 janvier 2013

Plus de 8000 capsules d'oeufs de raies en 2012


Nous venons d'adresser à l'APECS (Association Pour l’Étude et la Conservation des Sélaciens) la base de données des capsules d’œufs de raies récoltées cette année sur Marennes-Oléron : 7 893 ont été identifiées, et nous attendons encore au moins une récolte de quelques centaines.

Cinq espèces ont été trouvées : à 99 % ce sont des raies brunettes (7 816 capsules) qui jonchent nos plages. En seconde place, nous trouvons la raie lisse (57), une grande capsule facile à déterminer, mais qui à quelques exceptions près, n'a été trouvée que sur La Brée pour le moment. 11 raies bouclées ont également été récoltées, ainsi que 6 raies mêlées (petite capsule trapue), et enfin 3 raies fleuries.

Notons que la grande majorité de ces récoltes nous est parvenue ces trois derniers mois, et la dynamique continue : c'est le moment d'aller arpenter la côte pour participer à cette action !

Si vous souhaitez participer, c'est très simple : lors de vos promenades sur nos belles plages, munissez-vous d'un sac où vous récolterez toutes les capsules de raies que vous trouverez. Ajoutez dans ce sac un papier avec le nom de la plage, et la date de récolte. Vous pouvez aussi indiquer vos coordonnées.
Il suffit ensuite de nous transmettre les sacs, à l'occasion : soit à notre local à La Brée (Domaine du Douhet), soit à l'accueil de la Communauté de communes de l'Ile d'Oléron (Saint-Pierre d'Oléron, route des allées). En ce début 2013, nous approchons les 1000 capsules en quelques jours.

Bonnes promenades, bonnes récoltes, et merci d'avance !

jeudi 2 août 2012

Bulletin d'actualités numéro 13

Merci de votre patience ! Voici une nouvelle édition de notre petite feuille de liaison, destinée en priorité aux adhérents, mais que tout futur adhérent peut consulter...
A lire en cliquetant l'annexe ci-dessous.

vendredi 29 juin 2012

Premier comptage national : le bilan

Lors du dernier weekend de Pâques, les côtes françaises étaient en émoi... A l'occasion de cette grande marée, un premier comptage simultané des pêcheurs à pied a été organisé. Nous venons d'en publier les résultats: vous pouvez télécharger le rapport dans l'annexe, en fin d'article.

Au-delà des résultats obtenus en termes de nombres de pêcheurs, c'est la mobilisation qui a été très intéressante : 230 observateurs ont participé, sollicités par 79 organismes très divers. Répartis sur les milliers de kilomètres du littoral de mer du Nord, de Manche et d'Atlantique, ils ont permis le succès de cette première expérience nationale. Un grand merci à toutes ces personnes !

Les analyses nous ont permis de découvrir les sites de pêche à pied les plus fréquentés, mais aussi tout simplement (si l'on peut dire) les surfaces d'estrans. La méthode mise au point sur Marennes-Oléron, qui avait fait ses preuves avec une trentaine de comptages collectifs déjà aboutis depuis 2006, a dû être adaptée pour coller à d'autres réalités de terrain. Un programme national pour étudier et accompagner le développement de ce loisir vers des pratiques durables est en cours, qui donnera certainement de nouvelles occasions de comptages simultanés, dans les années à venir. A peine publié, ce rapport est donc déjà un document historique !

jeudi 14 juin 2012

Tout sur notre activité 2011

Profitons d'une semaine sans arrêté préfectoral (?!) pour mettre en ligne notre rapport d'activités 2011. C'est le bon moyen pour tous ceux qui souhaitent découvrir précisément nos actions et nos partenaires. 2011 fut encore une année très consistante pour les bénévoles et les salariés !

Vous pouvez téléporter ce document dans l'annexe ci-dessous. Il sera également disponible dans la rubrique "publications" du blog.

lundi 23 avril 2012

Vive le bénévolat !

A l'occasion de la semaine du développement durable, cette année, IODDE / CPIE Marennes-Oléron a convié ses bénévoles à participer à deux journées thématiques, instructives et conviviales.

Nos spécialistes des algues, Jean-François, Jacques et Sarah ont organisé une marée de terrain à la découverte des différentes espèces présentes sur l'île. Du Chondrus crispus à l'ulve, en passant par la sargasse, une trentaine de variétés a pu être observée.


Le Chondrus (le "petit sart") était récolté en abondance il y a quelques siècles. L'église de Saint-Georges d'Oléron en témoigne d'ailleurs : elle porte à son fronton plusieurs sculptures représentant cette algue, dont on extrait un gélifiant encore très répandu en alimentation. L'Ulve, c'est l'algue verte, celle que l'on n'aime pas trop voir s'accumuler sur nos plages en été... Mais on peut aussi la déguster, en salade ou en friture autour de bonnes petites crevettes... Merci Dominique pour la recette !

Les sciences participatives étaient à l'honneur le samedi. Après une présentation générale d'Adrien, place au terrain avec 3 programmes testés par les bénévoles.

Le premier, "biolit" (pour biodiversité littorale) consiste à recueillir des informations sur les espèces présentes sur les estrans rocheux. Le programme a été présenté par Laurent Wenk, de l'association Planète Mer. Par petits groupes, les bénévoles se sont ensuite déployés sur l'estran de La Brée.


Le projet CapOeRa (pour Capsules d’œufs de raies) est bien connu ici puisque depuis plusieurs années, notre association relaie localement l'action et a déjà fourni plusieurs milliers d'échantillons. C'est l'APECS (Association pour l’Étude et la Conservation des Sélaciens), basée à Brest, qui coordonne. En quelques minutes de promenade sur la plage, 150 capsules étaient trouvées, de 2 espèces différentes (la raie brunette, largement majoritaire, et la raie lisse).

Enfin le projet "Spipoll" (pour " insectes pollinisateurs") a été expérimenté : chacun a choisi une espèce de fleur dans un périmètre, en l'occurrence le domaine du Douhet, et  photographié en 20 minutes le plus possible d'espèces d'insectes présentes. Puis retour au local pour une détermination, phase un peu plus studieuse !


Ces deux journées ont permis de passer des moments fort sympathiques, et peut-être, de faire naitre quelques vocations... Objectifs atteints !
Photos de Maria Boggia, Patrice Basset, Jean-Baptiste Bonnin

- page 2 de 6 -