IODDE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Pêche à pied

Fil des billets

vendredi 29 juillet 2016

Fin d'interdiction pour les coquillages fouisseurs

L'arrêté préfectoral est paru ce 29 juillet : l'interdiction de pêcher les coquillages fouisseurs de la côte sauvage et de l'ouest d'Oléron (Vertbois, Giraudière) est levée. C'était la dernière interdiction temporaire en cours. Autrement dit : il n'y a plus actuellement d'interdiction sanitaire pour la pêche à pied.

Néanmoins nous vous rappelons que certaines zones sont interdites en permanence (réserve naturelle, chenaux des ports, concessions maritimes). Référez-vous à notre page sur la réglementation, toujours à jour !

vendredi 17 juin 2016

Fin d'interdiction pour les fouisseurs du bassin

Les choses s'améliorent un peu dans le bassin de Marennes-Oléron : l'arrêté préfectoral du jour (disponible en annexe ci-dessous) permet à nouveau la pêche des coquillages fouisseurs dans le bassin ("zone 80"). La pêche des moules reste pour le moment interdite dans ce même secteur. 

Les choses évoluent vite, au fil des relevés sanitaires : pour être au courant au fur et à mesure, consultez notre page dédiée à la réglementation, que nous mettons à jour en permanence !

vendredi 10 juin 2016

Moules et fouisseurs interdits à la pêche dans le bassin

Un nouvel arrêté préfectoral interdit maintenant la pêche des moules et des coquillages fouisseurs (palourdes, coques, couteaux etc.) dans un grande partie du bassin de Marennes-Oléron (voir carte). Cette fois il s'agit encore de la toxine lipophile qui est véhiculée par des micro-algues, décelées en trop forte abondance sur cette zone. 

Pêcheurs à pied, respectez cette réglementation temporaire. Vous pouvez consulter l'arrêté dans l'annexe ci-dessous, et bien sûr vous tenir au courant de la réglementation sur notre page dédiée.

jeudi 9 juin 2016

Contamination à Ronce-les-bains / Barat

Un arrêté préfectoral est paru aujourd'hui : la pêche des coquillages fouisseurs (coques, palourdes etc.) est interdite sur la zone de Ronce / Barat, suite à une contamination par bactéries. Plus d'informations dans l'arrêté (en annexe ci-dessous) et sur notre page dédiée à la réglementation ici.

jeudi 2 juin 2016

Une année 2015 bien remplie...

Validé par notre Assemblée générale en avril, notre rapport annuel d'activité est disponible. 


Vous pouvez le récupérer et le consulter en cliquetant dans l'annexe ci-dessous !

vendredi 6 mai 2016

Comment grandissent les crabes

A la faveur de cette grande marée, nous avons pu constater que de nombreuses étrilles étaient en train de muer. On peut le constater en les attrapant, car elles sont toutes molles. Dans ce cas, inutile de la pêcher car elle est pleine d'eau : mieux vaut la relâcher, très délicatement. 

Avant d'abandonner son ancienne carapace, le crabe va utiliser toute sa chair et son énergie pour fabriquer sa nouvelle tunique. L'ancienne (dure) va s'ouvrir à l'arrière et le crabe, en reculant, va la quitter méthodiquement, si bien que la mue, vide, va garder sa forme. Mais il n'y a plus rien à l'intérieur : le crustacé est à côté. Sa mollesse lui permet de se gonfler d'eau de mer et donc de prendre du volume. Puis, une fois agrandi, il va attendre bien sagement sous un rocher, quelques jours, pour  que sa nouvelle peau se durcisse et lui permette à nouveau de se défendre et de se nourrir. 

Sur la photo ci-dessus, on voit bien la différence de taille entre la vieille carapace (à droite) et le crabe juste sorti (à gauche). Spectaculaire !

vendredi 8 avril 2016

Pêche à pied : la réglementation

En ces jours de grands coefficients, nous vous rappelons que la réglementation en vigueur pour la Charente-Maritime est disponible sur ce même site ICI.

Vous y trouverez également quelques conseils de bonnes pratiques. Les offices de tourisme ont été livrés en réglettes, n'hésitez pas à vous la procurer.

Une pêche respectueuse est la seule garantie pour pouvoir profiter longtemps de ce bonheur. Bonnes marées à vous.

vendredi 27 novembre 2015

Le stock de coques en question

Toute cette semaine, bénévoles et salariés se sont relayés sur les estrans sableux de Gatseau, Galon d'or et Boyardville. Armés de tamis, de cadres et d'outils de pêche, nous avons pu boucler ce programme en 4 journées : belle efficacité ! La dernière marée fut saluée ce matin par un temps doux, ensoleillé, agréable comme tout... 

Chacune des 5000 coques capturées (dont seulement 111 de plus de 3 cm, la maille réglementaire...) a été mesurée au dixième de millimètre, entrée en base informatique. Ces données vont maintenant être analysées et produire un état de nos gisements de coques. Les résultats prochainement sur ce site !

Cette évaluation méthodique est réalisée chaque année sur différents sites impliqués dans le projet national "LIFE + pêche à pied de loisir".

mercredi 25 novembre 2015

Levée d'interdiction à Bourcefranc

Ce sera l'une des interdictions les plus brèves de l'époque moderne : la pêche des fouisseurs, interdite à Bourcefranc depuis le 17 novembre, vient d'être levée ce jour, soit juste une semaine après. La qualité de l'eau s'est donc rapidement améliorée, tant mieux.

Il n'en reste pas moins que les palourdes sont bonnes à pêcher (en qualité de chair) à partir de la fin du printemps... La patience est donc tout de même de bon aloi !

Restent 2 interdictions en cours en Charente-Maritime pour les non-fouisseurs cette fois (huîtres, pétoncles...) sur l'île de Ré : la pointe du Grouin et La Flotte-en-Ré. A suivre !

samedi 31 octobre 2015

Une grande marée studieuse

La maline d'octobre a été entièrement consacrée à l'étude de de l'estran rocheux par les bénévoles et salariés du CPIE. Objectif : mesurer de manière scientifique l'état des champs de blocs, pour savoir en fait si le travail de sensibilisation des pêcheurs de crabes porte ou non ses fruits en termes d'amélioration écologique. 

Ainsi, ce sont 45 blocs qui ont été méthodiquement examinés, sur 15 périmètres définis de 25 m² répartis sur 3 secteurs de l'Ile d'Oléron, dont la concession scientifique de Chassiron qui servira de modèle. Sur chaque pierre, nous avons déterminé et noté les espèces, le taux de recouvrement des éponges ou hydraires, le nombre de gibbules de 3 espèces, dénombré les vers calcaires, les balanes... 

L'occasion de passer de bonnes journées en plein air, mais aussi de faire des découvertes comme ce magnifique nudibranche, le Doris de Khrone (Felimida khroni).

Plus d'images sur notre page Facebook : ICI

- page 1 de 10