Restaurer et conserver l’Huître plate en Nouvelle-Aquitaine

Le projet REFONA mené par le Centre pour l'Aquaculture, la Pêche et l'Environnement de Nouvelle-Aquitaine (CAPENA)

Contact

Avec les Parcs naturels marin du bassin d’Arcachon et de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, le Centre pour l'Aquaculture, la Pêche et l'Environnement de Nouvelle-Aquitaine (CAPENA) a lancé le projet REFONA (Restoration of Flat Oyster in Nouvelle-Aquitaine) pour restaurer et conserver l'huître indigène de nos côtes : l'Huître plate.


Crédit photo : Pouvreau Stéphane (2017) / Ifremer.

Les huitres plates

Les huîtres plates, par la formation récifale qu'elles constituent, sont des espèces clés dans l'écologie des communautés marines. Elles offrent un substrat disponible pour l'installation d'autres espèces et une nurserie pour les poissons juvéniles. Lorsque leur densité dépasse 5 individus par m², on parle d'un "banc d'huîtres" qui est reconnu comme habitat à part entière.

Depuis 2009, l'Huître plate est répertoriée dans la liste noire des espèces et habitats menacés de la convention OSPAR (Oslo-Paris, convention pour la protection du milieu marine l'Atlantique du Nord-Est).

L'huître plate fait l'objet de nombreux projets de restauration et/ou de conservation à travers toute l'Europe. Le réseau européen NORA (Native Oyster Restoration Alliance) a ainsi été mis en place en 2017 afin de renforcer les échanges entre les acteurs de ces projets et faciliter la restauration de l'huître native européenne.

Il n'existe aucune donnée récente sur les populations de Nouvelle-Aquitaine (localisation, état écologique et pathologique, ...).

Pour plus d'information sur l'espèce, comment la reconnaître, et son lieu d'habitat, n'hésitez pas à consulter la fiche espèce : ICI


Crédit photo : CAPENA

refona : un projet visant le maintien de l'habitat, des fonctions écologiques et d'une pêche durable.

Les récifs d'huître plate constituent des habitats à forts enjeux de préservation mais ce sont également des habitats d'intérêt pour les pêcheurs professionnels pour une relance de la pêche et d'une production durable d'huîtres plates.

La première phase d'étude du projet REFONA s'étend de février 2021 à mars 2023 et doit permettre de répondre aux principales interrogations : Où se situent les derniers bancs d'huîtres plates en Nouvelle-Aquitaine ? Quel est leur état ? Dans quels milieux/habitats se trouvent-ils ?

Le manque de données sur nos populations locales dans les Pertuis Charentais et le bassin d'Arcachon étant important, CAPENA souhaite donc cartographier et étudier les bancs d'huîtres plates de Nouvelle-Aquitaine. Ce travail va permettre, sur le long terme, d'envisager la reconquête du milieu par cette espèce indigène.

En compilant les informations qui viennent de toute la côte néo-aquitaine, le CAPENA pourra ainsi dresser une cartographie des bancs résiduels d'huître plate et mettre en place des suivis de ces populations.

Les résultats de ce travail permettront notamment d'alimenter une seconde phase d'étude autour des leviers de restauration et des stratégies à adopter pour préserver cette espèce clé de l'écologie marine.



Participez au recensement de l'Huître plate !



Vous pouvez participer à l'étude en participant à la localisation des individus sur nos côtes charentaises. Il vous suffit de prêter attention aux coquillages présents au sol (fixés ou roulants) lorsque vous pêchez sur l'estran !

Si vous observez une huître plate, remplissez le formulaire de recensement ci-dessous et faites-le parvenir par mail ( c.carpentier@cape-na.fr ), ou par courrier (CAPENA, Prise de Terdoux, 17840 Le Château d'Oléron).

Et n'hésitez pas à prendre des photos de vos observations et à les envoyer !

Si vous êtes plongeur, votre participation est également la bienvenue !
Via le formulaire ou le carnet de plongée en ligne CROMIS.

 



La plage, les dunes, les marais, les estuaires, l’estran, ses coquillages et crustacés… Attractif par excellence, le littoral est soumis à une très forte pression humaine depuis la nuit des temps, et encore plus de nos jours avec le changement climatique et son cortège de conséquences.
Le CPIE agit dans de nombreux domaines pour que ce développement préserve la qualité que l’on vient rechercher sur le littoral : des activités primaires durablement prospères, des paysages naturels, des fonctionnalités respectées et un tourisme vertueux.

nature_img5
person_img

CPIE Marennes-Oléron

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement
111 route de Douhet
17840 LA-BRÉE-LES-BAINS
05.46.47.61.85
info@iodde.org

  • Contact Restaurer et conserver l’Huître plate en Nouvelle-Aquitaine

  • Nom
  • Email
  • Structure
  •