La concession scientifique de Chassiron

Au pied du phare de Chassiron, sur la pointe océane de l'Ile d'Oléron, deux écluses à poissons jouent depuis 2008 un rôle inédit : leurs murs délimitent une réserve d'estran rocheux protégée, support d'études scientifiques pointues, fortement adapté à la pédagogie de terrain.

Contact

  • Contact : CPIE Marennes-Oléron
    05.46.47.61.85.
    info@iodde.org

Crédit photo : CPIE Marennes-Oléron

Origine du projet

La pêche à pied récréative est un sujet d'étude et d'investissement pédagogique pour le CPIE depuis sa création en 2004. D'emblée, l'approche s'est voulue scientifique et nécessitait de repérer précisément les activités de pêche à pied et leurs impacts éventuels. Parmi les questions posées, celle de l'impact des renversements de pierres sur l'estran par les pêcheurs qui recherchent les crabes (l'étrille en particulier). Une première thèse a été engagée sur ce sujet.

En parallèle, face à la pression de pêche sur ces milieux, le CPIE souhaitait expérimenter une système de "jachères" d'estran : c'est-à-dire de petits secteurs protégés provisoirement pour mesurer la reconquête par les espèces en l'absence de pêche. Enfin, l'idée était aussi de mobiliser les acteurs autour d'un principe, assez nouveau à l'époque, de gestion plus active des estrans et des activités qui s'y déroulent.

Combinant ces trois objectifs, une zone propice d'estran a été recherchée tandis que les échanges avec les services administratifs permettaient de construire l'outil juridique approprié.



Crédit photo : CPIE Marennes-Oléron

La concession de chassiron entre deux ecluses

Pour mener à bien cette expérience, il fallait une zone d'estran rocheux relativement facile à délimiter et ne posant pas trop de problèmes d'acceptation par les usagers et les acteurs locaux. De fil en aiguille, la zone de Chassiron a été choisie. Son avantage principal était la présence de deux écluses à poissons : "La vieille longe" et "les jeunes pointes".

En effet, leurs murs de pierres constituent des repères fixes à marée basse. L'association des écluses d'Oléron a été associée à ce choix. Les mareyants ont accepté l'expérience et ont contribué à son contenu. Précisément, la zone est comprise entre les deux écluses et s'étend sur toute la largeur de l'estran.



Crédit photo : CPIE Marennes-Oléron

quelques résultats

Deux thèses universitaires ont été menées grâce à cette zone protégée. L’une a démontré que le retournement des roches, par les pêcheurs d’étrilles, provoquait une perte de biodiversité importante : une pierre renversée abrite entre 30 et 70 % d’espèces en moins qu’une roche laissée en place ou remise dans le bon sens. Cette première thèse, réalisée par Mathieu Le Duigou, a aussi largement contribué aux inventaires faunistiques et floristiques : 372 espèces ont été découvertes dans la concession, dont 90 n’étaient pas encore connues dans la région.

La seconde thèse, réalisée par Richard Coz, concerne l'étrille. Les études du CPIE avaient montrée que près de 400 000 étrilles étaient récoltées chaque année sur Oléron et l'on pouvait s’inquiéter de la pérennité de tels prélèvements. Or, fort heureusement les résultats sont encourageants : il semble que les stocks sous-marins de cette espèce soient considérables, et que les échanges avec l'estran soient permanents.



Crédit photo : CPIE  Marennes-Oléron

Et maintenant ?

L'arrêté préfectoral de concession a été renouvelé et l'expérience se poursuit. Des suivis scientifiques y sont réalisés et la zone est également très utilisée à des fins pédagogiques. On peut y découvrir à la fois la richesse biologique d'un estran rocheux en bonne santé et une expérience de coopération entre différents usagers de la côte, pour le bien commun.

Plusieurs reportages vidéo et articles de presse se sont fait l'écho de cette expérience. Le CPIE y encadre également des sorties découvertes à destination de ses adhérents et des scolaires ainsi que des formations plus spécialisées sur la biodiversité marine.





person_img

CPIE Marennes-Oléron

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement
111 route de Douhet
17840 LA-BRÉE-LES-BAINS
05.46.47.61.85
info@iodde.org

  • Contact La concession scientifique de Chassiron

  • Nom
  • Email
  • Structure
  •